fond ecran

Papiers, cartons

Rouleau papier

Les techniques de traitement des vieux papiers ont été considérablement améliorées, ce qui a permis à l’industrie papetière d’augmenter l’utilisation de papier recyclé dans une proportion supérieure à 50 %.
Soucieux de répondre aux exigences de la valorisation matière de cette filière, la société Echalier retraite plus de 50 000 tonnes par an de matières premières secondaires et vous propose un large panel de services dans le cadre de la collecte et du recyclage de vos papiers- cartons. Notre unité sécurisée assure la destruction de tous types de documents ou supports, dans une confidentialité absolue, et vous délivre un “Certificat de destruction”.

Service collecte

Benne

  • Emballages carton
  • Papier d’imprimerie & chutes
  • Archives de bureaux
  • Journaux, magazines
  • Mise à disposition de matériel de stockage (presse, compacteur, benne, bacs sélectifs, corbeille papier…).

Traitement

  • Tri des matières
  • Mise en balles
  • Broyage
  • Découpe des bobines

Destruction confidentielle

  • Documents comptables, administratifs, juridiques ou archives…
  • Supports informatiques
  • Chèques, cartes de crédit…
Le recyclage des papiers - cartons

Bien loin de l'origine du papier en Chine au IIème siècle après J.-C, à base de fibres végétales broyées (chanvre, lin ou soie), puis du papier- chiffons en Europe dont un des premiers moulins fut le Moulin Richard de Bas dans le Massif Central vers 1326, le bois est depuis la fin du XIXème la matière première utilisée dans la réalisation de la pâte à papier.

Le recyclage des produits à base de papiers et cartons est le retour de ces produits dans le cycle de production de la filière papier-carton. On parle ainsi de matière première secondaire. Cette idée s'est surtout développée depuis les années 1970. Les produits en fin de vie à base de papier- carton doivent satisfaire à un cahier des charges pour être utilisés par l'industrie.

Ils sont issus de deux circuits principaux :
Le circuit industriel : les chutes de transformation (imprimeries et fabricants d'emballages), les emballages industriels et commerciaux (cartons et emballages utilisés pour le transport des produits de consommation), les journaux et magazines invendus, les produits de bureau...

La société Echalier effectue la collecte et la mise en balles des papiers- cartons issus de l'industrie, sur son site de Saint-Ours-les-Roches. C'est sur ce même site, qu'est traité le service de la destruction confidentielle de documents des secteurs de l'administration et des entreprises.

Le circuit ménager : les journaux lus, les emballages ménagés divers issus du tri sélectif organisé par les collectivités.

Cette opération est traitée sur notre Centre de Tri du Brézet à Clermont- Ferrand.

On peut affirmer que les produits issus du recyclage ont des débouchés réels et sont concurrentiels à l'échelle internationale. Le développement du recyclage dans l'industrie papetière a atteint un niveau très élevé dans la plupart des pays développés et dans le monde entier Le taux d'utilisation des produits recyclés par l'industrie papetière dans la production globale des papiers et cartons représente aujourd'hui 58% de la source de l'approvisionnement en fibres, ce qui la place au 1er rang de l'industrie du recyclage en France.

Cette volonté ne s'inscrit pas dans le seul but de préserver l'écosystème en protégeant la forêt (les forestiers français ne pratiquent pas la « coupe à blanc », mais utilise la filière papetière comme débouché pour les jeunes arbres issus des « coupes d'éclaircies ») mais également de limiter les impacts environnementaux liés à la fabrication même.

La fabrication traditionnelle de la pâte à papier à base de bois nécessite :

  • 2 à 3 tonnes de bois pour la fabrication d'une tonne de papier
    Chaque tonne de papier recyclé permet d'économiser environ 15 arbres
  • d'importantes quantités d'eau pour extraire la cellulose (60 litres d'eau par kilo de papier).
    La production de papier 100% recyclé économise 90% d'eau.
  • 5 000 kWh d'énergie pour sécher une tonne de papier contre 2 500 kWh pour une tonne de papier recyclé.

Elle émet :

  • des polluants comme la dioxine de carbone (principal gaz à effet de serre anthropique et des composés soufrés responsables des pluies acides)
    Le papier recyclé émet deux fois moins de CO2

Elle contamine :

  • l'eau utilisée avec des matières organiques, notamment des organo- chlorés lorsque le blanchiment de la pâte fait intervenir du chlore. Ces substances dangereuses persistent dans l'environnement et s'accumulent dans les chaînes alimentaires. Le recours aux produits chimiques dans la fabrication du papier recyclé est supprimé au stade de la pulpe et nettement diminué au stade du blanchiment lorsqu'il a lieu.

Elle génère :

  • inévitablement d'importantes quantités de déchets qu'il faut (depuis 2002) incinérer ou enfouir.

La fabrication de la pâte recyclée

La mise en suspension des balles de papier dans l'eau s'effectue dans un pulpeur. C'est la trituration

Vient ensuite la phase du pulpage.
La nature même des papiers récupérés, ainsi que les différents stades de stockage entraînent la présence d'éléments indésirables qu'il est essentiel d'éliminer (colles, adhésifs, métaux, agrafes, ficelles ...)afin de ne pas nuire à la qualité finale.

A la sortie du pulpeur, les fibres sont mises "en suspension".

La pâte est ensuite raffinée selon les moyens suivants :
Le classage.
L'objectif est la séparation des impuretés et des fibres par différences de taille. La pâte passe par des filtres de plus en plus fins (de 6mm à 170 microns)

Puis intervient le désencrage.
Outre la technique du lavage utilisé principalement pour les produits sanitaires, le système le plus utilisé est le procédé LAMORT. Il s'agit du désencrage par flottation. La suspension fibreuse, placée dans un milieu alcalin est aérée. Il y a formation de bulles grâce à l'introduction d'un tensio- actif. Les particules hydrophobes dont les encres se trouvent piégées sont ainsi éliminées avec les mousses que l'on récupère en surface par aspiration pour être séchées et concassées. Ces boues peuvent être transformées et utilisées en ciment ou panneaux isolants. Ce procédé comporte deux avantages majeurs : moins de pertes de fibres et surtout beaucoup moins d'eau polluée (système en circuit fermé).

L'épuration de la pâte comporte également l'étape du cyclonage
Il s'agit là de la séparation des fibres par différence de densité. Les épurateurs tourbillonnaires utilisent la force centrifuge pour évacuer les éléments les plus lourds.

Il est à noter qu'en fonction de l'utilisation immédiate ou non de la pâte à papier pour la fabrication de la feuille, d'autres étapes peuvent être réalisées.

Il est néanmoins important de noter que les vieux papiers ne se recyclent pas à l'infini. En effet, au fil des opérations de recyclage, la qualité de la fibre diminue : elles sont abîmées et ont tendance à se raccourcir. Selon la qualité que l'on souhaite obtenir, on estime qu'une même fibre peut être réutilisée en moyenne de 2 à 5 fois. Il est donc essentiel d'introduire dans la fabrication du papier recyclé des fibres vierges en complément des fibres recyclées.

Le papier recyclé

Un papier dit 100 % recyclé signifie qu'il est constitué de 100 % de Fibres Cellulosiques de Récupération (F.C.R) Tous les papiers recyclés ne contiennent pas 100 % de F.C.R. L'APUR (Association des Producteurs et Utilisateurs de papiers- cartons recyclés) a créé un logo (marque déposée) qui précise la composition des papiers recyclés en France. L'APUR définit le papier recyclé comme un produit devant comporter au moins 50 % de F.C.R non issus des déchets de production, mais de consommation.

De la terre à l'homme - Papier carton

Les matières premières

Bois (résineux ou feuillus)
Egalement fibres textiles, paille, bagasse, roseaux dans une moindre mesure.

Les rondins sont écorcés et découpés pour être ensuite placés dans un défibreur (procédé mécanique) ou dans un lessiveur (procédé chimique) afin d'obtenir la pâte à papier.

Fabrication, transformation

La pâte est blanchie avant d'être traitée en fonction de la qualité de papier recherchée, additionnée ou non de charges minérales, de colle ou de colorants. La formation de la feuille sur machine à papier exige une grande consommation d'énergie mécanique et thermique. Cette étape doit permettre de rapprocher les fibres pour les enchevêtrer ainsi que d'éliminer l'eau encore présente afin d'obtenir une bande sèche et de texture solide. La bande peut alors être enroulée en bobines livrées aux entreprises de façonnage. Le carton plat est fabriqué par un procédé identique à celui du papier, à partir de pâte à papier.

Propriétés

Un papier (ou carton) est caractérisé par :

  • son poids au mètre carré
    • grammage < 225 g/m2 : papier
    • grammage > 225 g/m2 : carton
  • son épaisseur, ses qualités d'aspect (couleur, blancheur),
  • ses résistances mécaniques (à la traction, au déchirement, au pliage, ...),
  • son état de surface (souvent associé à son imprimabilité),
  • sans oublier l'inflammabilité ou ininflammabilité, la translucidité ou l'opacité, ...

Les applications dans la vie quotidienne

  • Papier journal
  • Magazines
  • Boîtes de rangement
  • Boîtes d'archives
  • Ramettes
  • Feuilles, copies, intercalaires
  • Chemises, dossiers, classeurs
  • Enveloppes
  • Cahiers
  • Blocs correspondance
  • Papier hygiénique
  • Essuie-mains, essuie-tout
  • Mouchoirs
  • Vaisselle, nappes jetables
  • Serviettes de tables
  • Sacs, sachets
  • Mandrins
  • Listings
  • Cartes postales
  • Papier et carton d'emballage
  • ...
Le saviez-vous ?
  • Les papiers- cartons représentent 85% du poids de la poubelle des entreprises du secteur tertiaire.
  •  La matière de base pour la production de la pâte à papier est composée à 58% de fibres issues du recyclage
  • Avec 1 tonne d’emballages en papier- carton triée, on fabrique :
    - 2 171 caisses en carton pouvant contenir 6 bouteilles
    - 4 125 boites à chaussures
    - 16 500 boites à œufs
  •  En utilisant 1 tonne de papier- carton recyclée, on économise :
    - 1,41 T de bois
    - 48,20 m3 d’eau
    - 10,25 MWh d’énergie
    - On diminue les rejets de 0,04 T éq. CO2

    (source Eco Emballages)

..................................................................
Samuel PERONNET 
tel. 04.73.88.70.74
fax. 04.73.88.75.45
portable. 06.84.96.22.20
samuel.peronnet@echalier.com

Papiers, cartons
PAPREC GROUP